20 mai 2009

Passage en force 2

Chers collègues,

Selon les informations transmises par Claire Pontais (copie ci-dessous), il semble que le gouvernement veuille engager avant le remaniement du mois de juin la promulgation de l'ensemble des textes réglementaires qui assoient juridiquement la réforme de la formation des maîtres, annoncée il y a un an environ par le Président de la République. Le MEN a en effet inscrit ces décrets à l'ordre du jour du prochain Comité technique Paritaire ministériel, le 27 mai, une des trois instances qui doivent être consultées (avec le Conseil Supérieur de la Fonction Publique d'État et le Conseil d'État), avant signature par le(s) ministre(s) concerné(s).

À quoi sert  la commission Marois-Filatre, se demandera-t-on ? Sa composition peut sans doute nous éclairer : sur 20 membres et deux "invités permanents", il y a 12 membres de l'administration de l'EN et du MESR (voir liste ci-après). Mais ils peuvent bien parler, essayer de s'entendre ou ne pas y parvenir : le gouvernement n'attend même plus le rapport de cette commission, qui devait être remis le 15 juillet. Ses décrets sont en route vers la publication. Nous sommes face à une tentative de coup de force.Nous devons trouver très rapidement une façon de l'empêcher. Une  réunion en début de semaine prochaine avec tous ceux qui le peuvent (syndicats, coordinations, collectifs, sociétés savantes, mouvements pédagogiques…) pour mettre au point une riposte commune me semble un minimum.

André Ouzoulias
IUFM de Versailles - Université de Cergy-Pontoise

Composition de la commission Marois-Filatre (extrait d'une dépêche de 
l'AEF) :
"Outre ses deux présidents, la commission compte 20 membres, dont 
voici les noms :
- Patrick Baranger, président de la CDIUFM ;
- Alain Brillard, président de l'université de Haute-Alsace ;
- Aoutef Yaya Cheris, professeure des écoles ;
- Luc Chevalier, professeur des universités ;
- Philippe Claus, doyen du groupe d'enseignement primaire à 
l'Inspection générale de l'Éducation nationale ;
- Muriel Dagens, professeure agrégée ;
- Jean-Louis Duchet, président de la Conférence des directeurs d'UFR 
de lettres
- Olivier Faron, directeur de l'École nationale supérieure LSH ;
- Jean-Marc Huart, Inspecteur générale de l'Éducation nationale ;
- Jacqueline Jalta, IA-IPR ;
- Brigitte Lagadec, Inspectrice de l'Éducation nationale premier degré ;
- Thierry Le Goff, Directeur général des ressources humaines du 
ministère de l'Éducation nationale ;
- Pierre Léna, professeur émérite, université Paris-Diderot (Paris-
VII) ;
- Claude Michellet, IA-DSDEN des Hauts-de-Seine ;
- Françoise Moulin-Civil, présidente de l'université de Cergy-Pontoise ;
- Jean-Louis Nembrini, Dgesco ;
- François Perret, Doyen de l'Inspection générale de l'Éducation 
nationale ;
- Geneviève Piniau, proviseure ;
- Hervé Quintin, professeur des universités ;
- Alain Trouillet, président de la Conférence des directeurs d'UFR de 
sciences.
En outre, Thierry Bossard, chef du service de l'IGAENR, et Patrick 
Hetzel, directeur général pour l'enseignement supérieur et 
l'insertion professionnelle, sont « invités permanents à la commission".

Claire Pontais


Posté par collectifiufmpri à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Passage en force 2

Nouveau commentaire